Dark Eyes

Étiquettes

, , , , , , , , ,

Dark Eyes
William Richter
Albin Michel, collection « Wiz »
9782226242747 – 15€

Dark eyes

Wally vit dans la rue même si sa mère en est folle d’angoisse. Elle se voit un jour confier des documents laissés par sa mère biologique. Dès lors, elle n’aura de cesse de vouloir la rencontrer.

Un roman haletant mené d’une main de maître et qui n’est pas sans surprises !

Wally aussi éprouvait ce besoin, et maintenant plus que jamais. Elle avait toujours cru être l’enfant non désirée de parents qui s’étaient débarrassés d’elle. Or, la lettre était la preuve du contraire. La petite Valentina avait été chérie.
Un détail lui traversa l’esprit. Claire n’avait jamais expliqué le choix du prénom Wallis, mais à présent, cela semblait évident : Wally était le diminutif de Wallis, et Vally, celui de Valentina, en russe. Cela se prononçait presque pareil. Pour Claire, cela avait été un moyen de lui offrir une douce continuité entre son identité russe et son identité américaine, de lui épargner une transition trop brusque. Si minime fût-il, Wally appréciait ce geste de la part de sa mère adoptive. Elle savait que Claire l’aimait et avait tout fait pour qu’elle puisse s’adapter le mieux possible à une nouvelle culture.

Watership Down

Étiquettes

, , , , , , , ,

Watership Down
Richard Adams
Ed. Toussaint l’Overture
21€90 – 9791090724273
A paraître le 15/09/2016

/!\ Rentrée littéraire /!\

C’est l’histoire de deux frères lapins: Hazel et Fyveer. Depuis toujours, Fyveer, le plus jeune, a des pressentiments. Et là, il implore son frère de quitter la garenne où ils vivent: un grand danger les menace.

Ainsi commence cette chouette épopée à hauteur de lapins. On ne s’ennuie pas: une langue inventée, une mythologie créée et l’histoire qui va de bondissements en rebondissements.

Ce livre a tout d’un classique. Et vu le nombre d’exemplaires vendus dans le monde, c’est à n’y rien comprendre que je ne l’ai pas lu avant. A nous d’y remédier.

Lisez-le. On pourra alors craindre ensemble le vilou et en parler à krink-zé.

Nox T.1

Nox, « Ici-bas »
Yves Grevet
Syros
9782748512892 – 16€95

Trois points de vue. Trois adolescents qui arrivent à l’âge adulte et qui doivent se tenir prêts à prendre leurs propres décisions, quitter l’enfance, assumer leurs actes.

La nox, ce brouillard de pollution, sépare la ville haute de la ville basse. Lucen et Gerge sont amis d’enfance et vivent dans ce nuage. Destinés à suivre la voie empruntée par leurs parents, ils s’en écarteront cependant. Ludmilla, quant à elle, vit dans la ville haute. C’est le renvoi injustifié de Martha, sa gouvernante, qui la poussera à se rendre dans la ville basse. Elle y rencontrera Lucen et, involontairement, lui créera bien des ennuis…

Ne pas avoir à faire de choix, ça évite d’en faire des mauvais.

Suite et fin: T.2, Ailleurs.

Céleste et la banque des rêves

Étiquettes

, , , , , ,

Céleste et la banque des rêves
Carolyn Coman
Bayard Jeunesse
9782747036535
/!\ Livre épuisé

Quand leurs parents abandonnent sa petite sœur, Céleste refuse de l’oublier et se réfugie dans ses rêves pour y retrouver Vanille.

Un roman graphique attendrissant qui nous entraîne dans un lieu unique : une banque où sont stockés rêves et souvenirs. Un endroit qui permettre peut-être à Céleste de retrouver Vanille…

En ce qui nous concerne, nous ne faisons pas ce genre de distinctions arbitraires: tous les rêves sont les bienvenus dans notre royaume.

Coeur d’encre, T.1

Étiquettes

, , , , , , , ,

Coeur d’encre
Cornelia Funke
Folio Junior
9782070622085 – 10€50

Une trilogie à ne pas rater!

Vous n’avez jamais rêvé de vous retrouver acteur de l’histoire que vous lisez ? Vous n’avez jamais lu à haute voix quelques lignes afin de mieux vous projeter dans un livre ? Oui ? Non, vraiment ? Dans tous les cas, croyez-moi sur parole, vous suivrez Meggie sans aucune hésitation!

Dans tous les cas, ce premier tome va vous le permettre !

Une histoire remplies de rebondissements qui fait du livre, de ses personnages et de son contenu le personnage principal de son déroulement.

Dans cette maison, les livres s’amoncelaient partout. Il n’y en avait pas seulement sur les étagères comme chez les autres gens, non, ils s’entassaient sous les tables, sur les chaises, dans les coins. Il y en avait dans la cuisine et dans les toilettes, sur le téléviseur et dans la penderie, de petits tas, de grands tas, des livres volumineux, des minces, des vieux, des neufs… Ils accueillaient Meggie avec leurs pages grandes ouvertes sur la table du petit déjeuner, ils chassaient l’ennui des jours gris… et parfois, ils vous faisaient trébucher.

Un vrai plaisir !

A suivre: Sang d’encre et Mort d’encre.

La trilogie des gemmes, T.1

Étiquettes

, , , , , , ,

La trilogie des gemmes, « Rouge Rubis »
Kerstin Gier
Milan, collection « Macadam »
9782745971999 – 14€50

La trilogie des gemmes, tome 1 : Rouge rubis par Gier

Depuis toujours, Gwen sait que c’est sa cousine qui a hérité du gêne familial du voyage dans le temps. Elle vit une adolescence tout à fait normale… jusqu’au jour où c’est elle qui fait un saut dans le temps. Elle en est la première surprise mais certainement pas la seule. Elle devient alors « Rouge Rubis ». Et tout se complique…

A suivre: Bleu Saphir et Vert Emeraude.

L’insolite évasion de Sebastian Wimer

Étiquettes

, , , ,

L’insolite évasion de Sebastian Wimer
Stéphane Héaume
Serge Safran éditeur
9791090175532 – 18€90

/!\ A paraître le 18/08/2016 /!\

J’ai commencé ce livre hier soir.

Je m’étais précipitée le long de la mer pour voir le soleil tomber de l’autre côté de l’horizon. Mon coucher de soleil normand après deux heures de route. Je venais de quitter Paris. Ou presque. Mes yeux étaient remplis d’étoiles.

Et j’ai ouvert ces pages.

Il faisait nuit. La fenêtre était entrouverte pour laisser passer un mince filet d’air frais. J’entendais les mouettes. Et rapidement, elles ont fait échos à celles du livre. Il a fallu dormir. Et le lendemain, sur la plage, avaler le reste pendant que le soleil chauffait la peau nue.

Peut-être n’est-ce dû qu’à ces conditions idéales me direz-vous. Mais non. Totalement non. Déjà, je ne connaissais ni la maison d’édition, ni l’auteur. J’ai choisi le service de presse pour le mot « insolite » dans le titre. Parce que je l’aime bien.

Et ce livre, heureuse surprise, c’est tout ce que j’aime. Un monde imaginaire qui pourrait être n’importe où. Un monde qui bascule vers quelque chose que le héros ne veut pas. Un monde qui bascule. Et une histoire bien réelle qui s’approprie ce terrain fertile. Ce sont des personnages attachants qui évoluent dans cette ville qui referme ses portes. C’est une ambiance lourde entre ces murs dans un décor enchanteur. Ou plutôt un décor qui le fût. Mais il y a une pièce qui s’est dessinée dans mes rétines au fur et à mesure des mots qui la décrivaient. Depuis, j’en rêve encore un peu plus.

C’est un conte sans merveilleux. Une histoire dans l’Histoire. Une histoire d’amour brisée. Une amitié qui a l’air à toute épreuve. Et cette épée de Damoclès qui oscille dangereusement au-dessus de la tête de Sebastian.

Alors arrivera-t-il à s’évader?

Moi, en tout cas, j’ai sauté dans cet univers à pieds joints. Un coup de cœur et une belle découverte. Le point positif pour moi, c’est qu’il y a d’autres œuvres de cet auteur à découvrir. Parce qu’il y a ces phrases rythmées comme j’aime et ces mots.
C’est ce type de livre là qui me fait aimer encore plus la magie de la littérature. Ces phrases qui te laissent à bout de souffle, émerveillée.

Une nuit pâle était tombée – une nuit abstraite tant la voûte étoilée semblait mimer le jour.

*

Qu’est-ce qui cogne? Qu’est-ce qui bat, me bouleverse et me brise?

*

Lorsque la sonnette de la porte retentit, le ciel avait disparu dans une brume de soir cannelle percée ici et là de grands éclairs de nuit.

 

 

Vango T.1

Étiquettes

, , , , , , ,

Vango, « Entre ciel et terre » T.1
Timothée de Fombelle
Folio Junior
9782070630431 – 7€90

Alors qu’il est prêt à entrer dans les ordres, Vango est contraint de prendre la fuite. A partir de là, une course effrénée débute. Tenez-vous prêts à plonger dans les années 30. Hitler monte en puissance et Vango nous précipite en plein cœur de l’Histoire pendant que lui court après la sienne.

Avant tout il fallait voir le monde. Il sentit que c’était cette rapidité qui faisait la force de cette rencontre. Des vies qui se touchent plus fort quand elles se bousculent, parce qu’elles passent avec élan.

Suite et fin: Vango, « Un prince sans royaume« 

New York esquisses nocturnes

Étiquettes

, , ,

New York esquisses nocturnes
Molly Prentiss
Calmann-Lévy
9782702159347 – 21€90

/!\ A paraître le 17/08/2016 /!\

RENTREE LITTERAIRE 2016

Le mot de l’éditeur:

Une sublime plongée dans la scène artistique new-yorkaise des années 1980. Au début des années 80, le downtown de New York est le centre de l’Univers, un terrain de jeu revêche, encore hermétique à la menace de l’embourgeoisement. Artistes et écrivains s’y mêlent dans des squats insalubres où leurs rêves de reconnaissance prennent des formes multiples. Parmi eux, Raul Engales, un peintre argentin en exil, fuyant son passé et la « guerre sale » qui a enflammé son pays. S’affamant pour se payer son matériel, il peint le jour d’immenses toiles mettant en scène les spectres qu’il croise la nuit. Un soir, il attire l’attention de James Bennett, critique d’art en vogue du New York Times, proche de Basquiat, Warhol et Keith Haring. Tandis que l’ascension fulgurante de l’un entraîne l’autre sous les projecteurs, une double tragédie les frappe. Dans ce chaos, Lucy, la muse blonde et enjouée de Raul, échappée d’une obscure banlieue de l’Idaho, tente de les extraire de leur détresse en composant un triangle amoureux étourdissant.
Avec une écriture inventive d’une grande force poétique, Molly Prentiss explore la nécessité de beauté, de partage, de création et d’amour dans un paysage urbain et mouvant.

Je suis restée un moment à me demander si j’avais aimé. Ou pas. Détesté, non. Non parce que j’ai tourné les pages sans vraiment m’en rendre compte mais exprimer mon avis sur ce livre?
Oh comme ça a été compliqué. Parce que j’ai cherché à savoir dans quelle direction l’histoire me menait. Quels personnages étaient la clé de voûte du roman. Et puis, j’ai compris.
Ce livre, c’est une peinture. Chaque personnage, une couleur. Un coup de pinceau. On regarde un peu émerveillé l’artiste qui crée. On détaille chacun de ses mouvements. On le regarde esquisser. Et puis, au point final, on admire. On admire la peinture réalisée d’une main de maître sur cette magnifique toile qu’offre New York dans les années 80.
Pourquoi ce livre? Parce qu’il ne ressemble à aucun autre. Tout simplement.

Le garçon au sommet de la montagne.

Étiquettes

, , , , ,

Le garçon au sommet de la montagne
John Boyne
Gallimard Jeunesse
13€ – 9782070669967

Pierrot vit à Paris avec sa maman et son papa. Et son chien d’Artagnan. Dans son immeuble, il y a aussi son meilleur ami Anshel qu’il connaît depuis toujours. Anshel ne peut pas parler. Les deux garçons communiquent donc en échangeant des signes. Et ils se comprennent très bien. Anshel adore écrire des histoires. Pierrot, lui, préfère les vivre.

Bref, on est dans les années 30. Pierrot a un papa allemand et une maman française. Il a une tante Beatrix aussi. Mais il ne la connaît pas. Le papa de Pierrot a fait la grande guerre et il n’en est pas revenu indemne (et je vous invite à lire du même auteur Mon père est parti à la guerre -pépite aussi). Il finira par se suicider tellement sa vie lui est devenue impossible. Très vite après, Pierrot perdra sa maman emportée par la maladie. Si dans un premier temps, il est accueilli par la famille de son meilleur ami; très vite, il n’est plus possible pour la maman d’Anshel de le garder. Pierrot est très en colère contre elle. Nous, lecteurs, on comprend bien que la vie des juifs à cette période devient de plus en plus compliquée.

Voilà donc notre jeune ami en route pour un orphelinat dans lequel il ne restera pas longtemps car sa tante veut le récupérer: elle l’accueillera au sein de la maison dont elle est gouvernante. Et c’est parti pour un grand et long voyage en train à travers l’Allemagne. Pierrot, haut comme trois pommes, va découvrir la croix gammée avant même d’arriver à destination. Mais très vite, il la côtoiera tous les jours car la maison dont sa tante Beatrix est gouvernante n’est autre que le Berghof, la résidence secondaire de Hitler.

A partir de là, on assiste avec effroi à l’endoctrinement de ce petit garçon sans que quiconque ne puisse rien y faire. Souvent, on se demande ce qu’on aurait fait si on avait vécu durant la seconde guerre mondiale. On se dit que bien sûr on serait du côté des résistants. Jamais on aurait collaboré avec les nazis. Et bien, ce roman remet les choses à plat. On ne sait pas. On se saura jamais. Et peut-être qu’il en est mieux ainsi.

 

Suivre

Recevez les nouvelles publications par mail.

Rejoignez 140 autres abonnés